Ordonnances sur le code du travail


Déclaration de la Commission Administrative fédérale de la Fédération Générale FO Construction...

la ligne rouge


Edito de Frank SERRA, Secrétaire Général de la Fédération Générale FO Construction, pour le numéro de septembre des Faits et Idées...

Fo présent à la remise de la premiere carte professionnelle du btp à douai le 4 janvier 2017


Remise de la premiere carte par le Premier Ministre, Bernard Cazeneuve, et par la ministre du Travail, Myriam El Khomri....

Accueil > Vos accords & salaires > la ligne rouge

la ligne rouge

Edito de Frank SERRA, Secrétaire Général de la Fédération Générale FO Construction, pour le numéro de septembre des Faits et Idées

le fil rouge avec le bouton vert... le fil vert avec le bouton rouge...
Voici les propos cultes d'un certain film  complètement adaptés à la situation!

Que nous prépare le gouvernement pour cette rentrée?

Au moment où j'écris cet édito, nous sommes dans l'attente des ordonnances qui vont modifiées le code du travail , voir le bouleverser.

Nous avons entendu, entre autres, l'arrivée du contrat de chantier, une reprise du CDI de chantier, une sorte de contrat de louage, pour tous les métiers?????

De plus , d'après ce qu'on lit ici et là, le dossier de la pénibilité ne va pas en rester là.
Le gouvernement a répondu présent au désir du patronat en retirant du dossier pénibilité certains facteurs, comme l'exposition aux risques chimiques dangereux, l'utilisation de machines vibrantes ou de matériels portatif vibrants (vibration mécaniques), le port d'objet lourd, etc… Et ceci, en complète opposition avec l'accord de branche de décembre 2011, sur la pénibilité du BTP, qui prenait en compte tous ces critères.

Cet accord a été signé par FO CONSTRUCTION, la cftc et la cfe cgc, mais surtout par la totalité des branches patronales du BTP et a été étendu au Journal Officiel ( et donc s'impose à tous).

De plus, le Ministère du Travail a ignoré, peut-être volontairement, "le phénomène de RAYNAUD secondaire" où le syndrome vibratoire...je vous encourage vivement à regarder sur le web ou ailleurs ce que c'est.

En ce qui concerne le port de charges lourds, un petit exemple tout simple pour que tout le monde comprenne:
- 12 grammes c'est le poids d'un stylo.
- 125 grammes c'est le poids d' un yaourt, de chez DANONE par exemple ( comprendra qui pourra).
- 12000 grammes c'est le poids moyen d'un perforateur.
Tenir à bout de bras pendant des heures un de ces trois objets est totalement différent!

Et si en plus, on ajoute des vibrations, de la poussière, un peu de température (un petit 38 degrés pour commencer), un travail en hauteur et pourquoi pas , soyons fous, en site chimique.

Je ne vous parle pas non plus des "pilonnettes ou pilonneuses", ces appareils compacteurs vibrants et sautant portatifs de plus de 72000 grammes à essence, d'où en plus on respire les gaz d'échappement, ainsi que ceux équipés de moteurs diesel pesant prés de 83000 grammes.

Ou encore, les joies de travailler avec un marteau piqueur à carburant fossile auquel on rajoute aux gaietés précédentes, la chaleur de l'engin et l'huile chaude sur les jambes...

Et que dire des engins de chantiers...

Nous saurons rappeler au gouvernement et également au patronat du BTP leur responsabilité.

Frank Serra
Secrétaire Général

Visionnez le fichier PDF
(http://www.fgfoconstruction.com/web/pdf/edito sept 2017.pdf)