Ahlstrom-munksjö améliore le papier pour étiquettes rfid

Source: emballagesmagazine.com publié le 27 mai 2019 par Tiziano Polito



Optilam est destiné à servir d’enveloppe pour les filaments métalliques faisant office d’antenne. -

Optilam : tel est le nom du papier destiné à servir d’enveloppe aux filaments servant d’antenne dans les étiquettes de radio-identification (RFID) que le groupe Ahlstrom-Munksjö a développé pour mieux répondre aux fabricants de ce type d’article. Pour mémoire, grâce à leur puce, ces « tags » peuvent incorporer toutes sortes d’informations relatives aux produits à des fins de traçabilité et d’identification, d’inventaire, de lutte contre le vol et de démarque inconnue ou encore pour éviter les contrefaçons.

Lamination

Fabriqué à partir de cellulose, Optilam se distingue pour ses propriétés antistatiques et son antiadhérence, deux caractéristiques essentielles lors du procédé d’incrustation de l’antenne et de pose de la puce RFID, sachant que ces composants sont d’abord posés sur le substrat cellulosique, puis laminés avec des matériaux en plastique et papier améliorant leur résistance. Le papetier met en avant une protection supérieure de la puce et une mise en mise en œuvre plus facile et sûre. La résistance à la température et à la pression pendant le processus de lamination fait également partie des atouts de ce papier.

Coté à la Bourse d’Helsinki (Finlande ) et de Stockholm (Suède), Ahlstrom-Munksjö développe différentes familles de produits à base de fibre cellulosique, à l’image des matériaux adhésifs pour les étiquettes, le papier, des matériaux pour la filtration et le masquage, des papiers techniques pour l’industrie et le médical. Le groupe, qui emploie 8000 personnes, réalise un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros.