Sarthe : deux ans après sa reprise, la papeterie le bourray se lance dans la pâte à papier recyclé

Source: francebleu.fr publié le 4 fevrier 2021 par Bertrand Hochet

L'usine de Saint-Mars-la-Brière (Sarthe) veut lancer en 2022 une nouvelle activité : la fabrication de pâte à papier recyclé. Elle espère ainsi conquérir de nouveaux marchés dans un secteur porteur. A la clé : une trentaine d'embauches.

La papeterie Le Bourray entame une nouvelle vie. Deux ans après son sauvetage de la liquidation, l’usine (110 salariés) s’apprête à lancer une activité supplémentaire pour conquérir de nouveaux marchés. En plus de la production de ouate recyclée, elle se met en ordre de marche pour fabriquer de la pâte à papier recyclé, matière qui devient très demandée. Pour y parvenir, l’entreprise sarthoise vient de racheter la troisième et dernière machine qui ne lui appartenait pas encore dans les vastes locaux de Saint-Mars-la-Brière. Cet appareil tentaculaire de 130 mètres de long servait à produire du « papier couché ». Il sera démonté et transformé pour participer à l’élaboration de ce nouveau produit.
 

De nouveaux débouchés 

« Avec cet investissement nous nous adressons à des papetiers qui pourront faire des ramettes de papier ou des livres, par exemple », explique Christian Chaligné, directeur de la production. « C’est vraiment une nouvelle activité. Jusqu’à maintenant, nous vendions essentiellement nos produits à des transformateurs pour qu’ils en fassent des serviettes en papier. Là, nous nous adresserons directement à des papetiers. Ça élargit notre portefeuille de clients», détaille le Sarthois qui travaille à la papeterie Le Bourray depuis 38 ans.


Un secteur en pleine croissance

Ce secteur de la pâte à papier recyclé est porteur, estime François Bourdin. Le nouveau propriétaire de la papeterie du Bourray explique n’avoir recensé qu’un seul concurrent en France. « L’Etat va imposer de plus en plus la pâte recyclée. On parle d’un objectif de 25% voire de 40% de pâte recyclée dans les papiers en 2025. Il y a donc une vraie demande », affirme le dirigeant. « L’idée est de vendre cette pâte à papier recyclée en France et en Europe ». 

L'investissement représente une dizaine de millions d'euros dont 800.000€ de subventions de l'Etat dans le cadre du plan "France relance".
 

Une trentaine d'embauches 

L’approvisionnement en matière première sera local, dans le cadre d’une « économie circulaire», se félicite François Bourdin. « Aujourd’hui, la pâte vierge provient d’Amérique du Sud ou de Scandinavie. Là, elle viendra de la Sarthe. Les vieux papiers collectés dans le département vont être utilisés et réintroduits dans le cycle », précise l’entrepreneur qui dirige également la société CPMG, à Tuffé (Sarthe), principal client de la papeterie Le Bourray. 

Ce projet se traduira par l’embauche d’une trentaine de salariés, formés dans le courant du deuxième semestre 2021. La fabrication de cette nouvelle pâte à papier doit commencer au printemps 2022.