vosges: le papetier norske skog crée la plus grosse chaufferie industrielle de bois recyclé de france

Source: Le Figaro - AFP - Publié le 15/06/2022


Le groupe papetier norvégien Norske Skog va engager sur son site de Golbey (Vosges) la construction pour 200 millions d'euros d'une chaufferie alimentée par du bois recyclé qui sera la plus importante de France pour un usage industriel, a-t-on appris mercredi auprès de l'industriel. «Nous démarrons la construction d'une unité de cogénération biomasse pour accompagner la conversion de notre site», a indiqué la direction de l'usine de Golbey dans un communiqué publié mardi.

700 gigawattsheure de chaleur produites chaque année

Cette installation produira chaque année 700 gigawattsheure (Gwh) de chaleur pour les besoins de production de la papeterie vosgienne et 200 Gwh d'électricité, «soit l'équivalent de la consommation de 13.000 foyers», qui seront injectés dans le réseau public. Cela en fera «la plus grande unité de ce type en France», selon le communiqué. Sa mise en service est prévue en septembre 2024, a précisé la maison mère de l'usine, le groupe Norske Skog. Cette chaufferie représente un investissement de 200 millions d'euros «finalisé le 8 juin», réparti entre le fonds d'investissement Pearl Infrastructure Capital (80%), Norkse Skog Golbey (10%) et Veolia, qui sera chargé de l'exploitation et de la maintenance pendant 19 ans. La cogénération biomasse consiste à brûler de la matière végétale, dont la combustion génère de la chaleur qui produit de la vapeur d'eau. Celle-ci fait fonctionner une turbine et un alternateur pour produire de l'électricité. Et une partie de la vapeur est récupérée pour du chauffage.

Selon le groupe Norske Skog, la matière végétale proviendra de 250.000 tonnes annuelles de biomasse, dont 230.000 tonnes de bois recyclé. Celui-ci sera des «déchets bois de classe B», a complété la filiale vosgienne. Cette catégorie désigne des déchets du bâtiment, comme de vieilles portes et fenêtres, et ceux de l'ameublement: meubles usagés, planches, contreplaqués, etc., qui partent en enfouissement dans les décharges lorsqu'ils ne sont pas recyclés. La nouvelle centrale permettra à l'usine de Golbey de se passer de gaz, et «elle pérennisera nos 355 emplois», a souligné la direction dans son communiqué. Le projet s'inscrit en effet dans le cadre de la reconversion d'activité du site, devenu le dernier fabricant français de papier journal. Norske Skog Golbey conservera cette production, mais transforme actuellement l'une de ses deux lignes pour la dédier au marché de l'emballage, ce qui mobilise un autre investissement de 250 millions d'euros.