Produits recyclés et rechargeables investissent le rayon papeterie

Source: Lesechos.fr Par Clotilde Briard - Publié le 30 août 2022 à 16:00


L'offre à base de plastique ou de papier réutilisé se développe rapidement. Mais c'est d'abord au sein des entreprises que la demande pour des références plus soucieuses de l'environnement se fait sentir.


Au rayon papeterie, les produits à base de matières recyclées et les stylos rechargeables se font une place croissante. Système U a ainsi choisi de mettre en avant dans un spot de rentrée des feutres à sa marque avec 50 % de plastique recyclé, tout en soulignant le caractère compétitif de leur prix. Une double clé d'entrée nécessaire pour parler aux parents.

« Le critère environnemental fait partie des éléments de choix des consommateurs mais ne progresse pas particulièrement. Il représente un plus pour eux dans la mesure où il relève de la responsabilité de la marque », souligne Nadège Helary, directrice de Staedtler France.

La moitié de la production du crayon à papier Noris 120 noir et jaune, emblématique de la griffe, se fait depuis le début de l'année à partir de copeaux de bois issus de l'industrie. En janvier prochain, la part passera à 100 %. « Plutôt que de lancer une nouvelle gamme 'verte', nous avons préféré rendre nos produits existants plus vertueux », poursuit-elle.

De nouvelles gammes

L'offre se développe dans de multiples directions. Le distributeur Bureau Vallée, qui avait sorti en marque propre il y a un an un papier 100 % recyclé « Jet Up Green » produit en France vient d'étendre la gamme à des copies ou chemises. Oxford a lancé des produits de classements fabriqués à partir de plastique recyclé issu des déchets ménagers et s'étend dans les cahiers à la couverture en kraft naturel.

Les instruments d'écriture rechargeables, permettant de diminuer la consommation de plastique, se font également plus fréquents. Même si les ventes des recharges elles-mêmes ont eu tendance à diminuer depuis la dernière rentrée. Et les pratiques d'autrefois retrouvent de la vigueur. Le stylo-plume, par définition pérenne, a à nouveau le vent en poupe, notamment parce que certains instituteurs les recommandent, leur usage revenant moins cher que celui de « rollers ». Et chez Exacompta, on constate depuis deux ans l'explosion de la demande de recharges d'agenda.

Mais c'est en B to B que le mouvement se fait vraiment sentir. « Dans les entreprises, la prise de conscience de la dimension environnementale au moment d'acheter des fournitures s'accélère », constate Patrick Forveille, directeur général de Pilot Pen France. Le groupe a lancé le stylo à bille rétractable et rechargeable B2P Ecoball, composé à plus de 86 % de bouteilles recyclées. Tandis que les ventes de son marqueur rechargeable, pour écrire sur les tableaux lors des réunions, connaissent des progressions à deux chiffres.

La rentrée représente, en outre, un moment pour sensibiliser les consommateurs au recyclage. Bic en profite pour installer dans des points de vente des bornes de collecte de produits d'écriture usagés. Les stylos ainsi collectés serviront, ensuite, à fabriquer du mobilier d'extérieur