Communiqué de presse force ouvrière groupe eiffage

M. De Ruffray PDG du Groupe Eiffage avec une grande « bienveillance » envers ses salariés a décidé unilatéralement de verser une prime PEPA :

- 300 euros pour les salariés qui gagnent moins de 2700 euros brut par mois Soit 25 euros par mois ou 16 centimes en moyenne rapporté au taux horaire

- 200 euros pour les salariés qui gagnent entre 2701 euros brut par mois et 3500 euros brut. Soit 16 euros par mois et 11 centimes en moyenne rapporté au taux horaire.

C'est-à-dire, une prime permettant à chaque salarié de remplir 1/4 de son réservoir par mois.
Malgré une augmentation du Chiffre d'affaires de 8.6% à structure réelle, le résultat opérationnel du groupe s'établit à 925 millions d'euros sur 6 mois de l'année, pour une marge opérationnelle de 9.8% en augmentation de 2% par rapport à juin 2021.
 
Pour Force Ouvrière, la proposition est indécente et déconnectée de la réalité des salariés du groupe.

Pour rappel en 2020 la direction avait décidé de geler le versement de dividendes envers les actionnaires qui était de 2,5€ par actions depuis 2021 pour récompenser les actionnaires de leurs sacrifices la direction a décidé d'augmenter les dividendes de 24% soit 3,10€ par actions alors que dans le même temps les salaires n'augmentaient en moyenne que de 8,8%. A la vue de ces chiffres, pour la direction du groupe, il vaut mieux récompenser les actionnaires qui n'apportent aucune plus-value au groupe plutôt que de récompenser les salariés créateurs de richesse.

A ce jour, de plus en plus de salariés connaissent des difficultés de fin de mois, certains n'arrivent même plus à faire le plein pour venir au travail et ne peuvent pas payer leur chauffage. Dans ces conditions, il faut espérer un hiver doux car les salariés du groupe Eiffage ne pourront pas se chauffer !

Aujourd'hui, nous constatons les résultats de la politique sociale du groupe Eiffage, une augmentation importante des démissions, une grande difficulté à garder ses salariés et à embaucher. EN CLAIR, LE GROUPE EIFFAGE NE FAIT PLUS REVER !

Force ouvrière demande l'ouverture des NAO 2023 des maintenant, une indexation immédiate des Nao 2022 sur l'inflation SANS QUE CELA N'IMPACTE LES NAO 2023 et 2500€ de prime PEPA

Force Ouvrière prévoit un mois OCTOBRE NOIR avec des mobilisations à Paris et dans toute la France.

Visionnez le fichier PDF
(http://www.fgfoconstruction.com/web/pdf/comunique de presse eiffage.pdf)